Déroulement d’un test de paternité

Déroulement d'un test de paternité

Focus sur le test de paternité : le procédé, le degré de précision et les étapes à suivre

Tout l’intérêt d’un test de paternité est de découvrir un lien biologique à partir de l’ADN, entre un enfant et son présumé père. La motivation de cette démarche peut être de diverses natures : apporter la preuve de son origine, réduire les risques d’erreurs dans le cadre d’une fécondation in vitro (FIV), etc. Le laboratoire suit une méthode scientifique basée sur l’ADN : retour sur le principe et le déroulement d’un test de paternité.

Combien de marqueurs sont étudiés ? De quelle précision est le test ?

La méthode scientifique, employée pour réaliser un test de paternité, se base sur le prélèvement et l’analyse de l’ADN. L’intérêt du processus est d’obtenir une comparaison des liens de parenté des deux échantillons donnés. 23 marqueurs sont étudiés minutieusement par le laboratoire : ils vont permettre de mettre en exergue le patrimoine héréditaire de deux échantillons étudiés. Mais, en réalité, il y a uniquement 22 marqueurs d’étudier pour la comparaison ADN des deux profils. Le dernier servant à la confirmation de l’affirmation du sexe de la personne. Les laboratoires les plus rigoureux procèdent à une deuxième analyse pour augmenter la fiabilité de leurs résultats. En analysant 23 marqueurs, le pourcentage de précision tourne autour de 99,9999% lorsque le lien est avéré et 100 % lorsqu’il est exclu. Face à de tels pourcentages, le test ADN est une preuve suffisante de le lien (ou non) entre l’enfant et le présumé père.

Du kit au résultat final, le parcours d’un test de paternité

Besoin de réaliser un test de paternité ? Voici comment il faut faire. Rendez-vous sur Internet, sur le site d’un laboratoire pour commander un kit d’extraction d’ADN. Une fois payé, il sera livré dans les 2 jours. Une fois reçu, l’étape du prélèvement arrive : ne vous inquiétez, le kit est souvent accompagné d’une notice d’utilisation pour faire cela correctement. La plupart du temps, on utilise un écouvillon que l’on place dans la bouche pour récolter la salive, mais l’extraction peut être réalisée de différentes manières. En effet, vous pouvez collecter cette donnée sur une tache de sang (serviette, tissus…), avec la cire d’oreille (avec un coton-tige), sur une dent arrachée, sur un rasoir électrique ou sur des mégots de cigarettes. Dans les deux cas, il s’agit d’une extraction à la fois rapide et sans douleur. Après la collecte, adressez les échantillons au laboratoire grâce à l’enveloppe de retour, glissée dans le kit. Il ne reste plus, pour le laboratoire, qu’à extraire, analyser et comparer les profils ADN pour mettre en lumière ou non le lien biologique entre les deux. Traditionnellement, le laboratoire envoie les résultats sous 5 jours ouvrables, par voie postale ou par email.